Collection « Bibliothèque alsacienne »

<< Des grands romans classiques que tout alsacien se doit d’avoir lu ! >>

La collection « Bibliothèque alsacienne » présente une sélection de romans classiques du XIXe et du début du XXe siècle consacrés à l’Alsace. Le roman de Spach est le plus ancien en langue française, et, comme celui d’Erckmann-Chatrian, ils précèdent l’Annexion, qui a ensuite bloqué toute production locale en langue française. Les deux romans de René Bazin décrivent avec beaucoup de précision, depuis la France, cette période douloureuse. La carte suivante permet de situer géographiquement ces romans.

carte

Henri Farel – Roman alsacien (Tomes 1 & 2)

Louis Spach, 2021,
336 p., 15,6×23,4 cm, 978-2-491-06822-6
livre broché 16 €

Nouvelle couverture

Couverture de l'ouvrage

Cette œuvre de Louis Spach (1800-1879), publiée en deux tomes en 1834, sous le pseudonyme de Louis Lavater et avec le sous titre « Roman Alsacien », est le premier du genre écrit en langue française.

Son auteur a été archiviste départemental du Bas-Rhin pendant 39 ans et président de la Société pour la conservation des monuments historiques d’Alsace.

Dans la tradition romantique, le roman dissèque les ressorts psychologiques des relations amoureuses du héros, Henri Farel, mal marié en Suisse avec la pauvre Madeleine, et de Madame de Wangenheim, l’épouse de son employeur alsacien, sous le regard triste de Juliette, restée désespérément fidèle sa vie durant à leur amourette d’enfance.

Mais le livre constitue aussi une description de la société alsacienne et de son identité hybride : « J’ai tenté d’appeler l’attention du public sur une province frontière, peu visitée, peu connue dans son intérieur, province originale par ses souvenirs, sa position, la nature amphibie de ses habitants, la variété et la beauté de son sol, qui se suffit à lui-même. » Spach est lui-même un intellectuel hybride, qui cite aussi bien Schiller et Goethe que Lamartine et Voltaire.

Télécharger un extrait : 

Acheter le livre broché sur Amazon :
(Acheter le livre broché sur Lulu en cliquant ici)


L’ami Fritz suivi de Une nuit dans les bois

Erckmann-Chatrian, 2021,
268 p., 14×21,6 cm, 978-2-491-06823-3
livre broché 16 €

Nouvelle couverture

Couverture de l'ouvrage

L’Ami Fritz, écrit en 1864, est célébré comme le roman le plus emblématique de l’Alsace, alors que ses auteurs, Emile Erckmann (1822-1899) et Alexandre Chatrian (1826-1890), sont lorrains et que l’action se déroule dans la bourgade imaginaire de Hunebourg, dont plusieurs indices indiquent qu’elle se situerait à quelques kilomètres au nord de la frontière actuelle, entre Wissenbourg et Landau en Allemagne. Mais il faut dire que cette région du palatinat rhénan a été française et alsacienne entre 1680 et 1815, même si elle est rattachée à la Bavière au moment du récit.

L’Ami Fritz célèbre la cohabitation heureuse des catholiques, des protestants, des juifs et des anabaptistes en Alsace. Le bon vivant Fritz Kobus personnifie cette harmonie et un art de vivre construit sur l’amitié et les plaisirs de la table. Fritz exclut le mariage de cet art de vivre, du moins jusqu’à l’irruption de la jolie Süzel !

À côté de leurs nombreux romans populaires, simples et soignés, Erckmann et Chatrian ont produit des textes d’une facture parfois plus originale dans leurs nouvelles. Dans « Une nuit dans les bois », le récit d’une promenade dans les forêts proches du château et de la cascade du Nideck, entraîne habilement le lecteur dans un univers étrange et fantastique.

Télécharger un extrait : 

Acheter le livre broché sur Amazon :
(Acheter le livre broché sur Lulu en cliquant ici)


Les Oberlé suivi de Les nouveaux Oberlé

René Bazin, 2021,
466 p., 15,6×23,4 cm, 978-2-491-06824-0
livre broché 16 €

Nouvelle couverture

Couverture de l'ouvrage

« Les Oberlé » et « Les nouveaux Oberlé » sont deux romans de René Bazin, publiés, respectivement, en 1903 et en 1919.

Le premier, écrit en pleine période de l’Annexion de l’Alsace-Moselle, s’inscrit résolument dans la veine patriotique. Il analyse les tensions, au sein des familles et entre familles, entre Alsaciens pro-français, Alsaciens « opportunistes » et Allemands conquérants. Mais il exalte avant tout le climat général de résistance à l’occupation allemande. Son large succès va ouvrir les portes de l’Académie Française à René Bazin.

Le second roman décrit le déchirement d’une famille alsacienne, où deux frères combattent, l’un dans l’armée allemande qui l’a réquisitionné, l’autre dans l’armée française, qu’il a rejoint clandestinement. À travers l’histoire d’amour entre le soldat alsacien-français blessé et une jeune provençale, René Bazin analyse les différences culturelles et les incompréhensions entre allemands, dépeints de manière moins caricaturale que dans le premier roman, alsaciens et « français de l’intérieur ».

On retrouve dans ces deux romans la « patte » de René Bazin qui allie précision documentaire et finesse de l’analyse psychologique des personnages.

Télécharger un extrait : 

Acheter le livre broché sur Amazon :
(Acheter le livre broché sur Lulu en cliquant ici)

Retour au catalogue